L'enfer, c'est les autres


Sartre le disait bien avant moi : l’enfer c’est les autres. 

On a tous un jour subit les jugements de personnes, que ce soit des proches ou des inconnus. 
La façon dont on s’habille, notre manière de parler, les choix que l’on fait, et même les personnes que l’on fréquente… tout peut être matière à critiquer. 
Peu importe ce que vous ferez ou ce que vous serez, il y aura toujours une petite épine à enfoncer, comme ça, l’air de rien. Ce sont des petits pics que vous ignorez, et qui lentement vous atteignent, vous font réfléchir, douter, regretter, et même parfois, vous font vous détestez. 


"Une personne heureuse ne perd pas son temps à critiquer la vie des autres"

Bien souvent, ça vous arrive à vous, celui ou celle qui ne dit trop rien, qui n’exhibe pas sa vie sur internet, ou vous, qui exposez trop, beaucoup trop votre petit minois. Parce que même si vous n’avez absolument rien fait pour mériter de telles critiques, c’est tellement plus facile de s’en prendre à quelqu’un que de chercher à le connaître, tellement plus rapide, et puis, ça leur fait du bien de pouvoir juger quelqu’un d’imparfait. Car oui, c’est bien connu, ceux qui critiquent sont parfaits, ils n’ont, eux, jamais de problèmes d’argent, de couple, de projets qui n’aboutissent pas ou qui se déroulent mal, non. Leur vie est lisse, rose, photoshopée. 
Ils n’ont pas non plus vécu de drames, ni eu à faire face à des fracas qui vous sonnent et vous noient pendant des semaines, des mois, des années. Ils n’ont pas eu de déceptions, ils vivent dans un monde dont ils maîtrisent parfaitement les rouages.

Juger sans connaitre, en voilà une arme redoutable. Et vous savez ce qui est le plus désolant ? C’est que souvent, ces personnes-là qui vous critiquent sont en vérité affreusement mal dans leur peau. Une personne heureuse et épanouie ne perd pas son temps à critiquer la vie des autres, non, elle est bien trop occupée à savourer sa propre vie, et elle a d’ailleurs compris que critiquer et juger ne mène pas à la porte du bonheur. 


Les critiques ne doivent pas guider notre vie

S’il y a bien une chose que j’ai appris du haut de mes petits 26 ans, c’est qu’il ne faut pas se laisser abattre par ces personnes qui vous critiquent, car elles aussi, quelque part, souffrent de quelque chose. 
Combien de soirées ai-je manqué, combien d’heures ai-je passé à me questionner, à me dire que je ne valais rien parce que des personnes, souvent même des proches, m’avaient mis plus bas que terre. 
Nos choix de vie, nos choix de partenaires, notre façon de manger, de boire, notre travail, la gestion de notre portefeuille, nos envies, nos rêves, nos échecs, nos projets, tout, absolument tout peut être matière à nous descendre. Et cela depuis la nuits des temps, mais encore plus aujourd'hui où les écrans permettent de cracher son venin à tout va.


Le "bon" choix n'existe pas



Ce que je veux vous dire par là, c’est que déjà vous n’êtes pas seul(e), nous faisons tous, absolument tous, l’objet de critiques. Mais ces critiques ne doivent pas mener votre vie. Ecoutez-vous d’abord, je le dis et je le répète : les autres ne sont pas vous
Il est déjà extrêmement difficile d’arriver à se connaitre soi-même, alors franchement, pensez-vous que les autres vous connaisse vraiment, même vos amis les plus proches ? Non, bien sûr que non. La seule chose que vous devez écouter c’est votre voix intérieure, votre intuition, vos rêves, vos besoins. Et cela, personne ne peut l’entendre à votre place. 
Si vous êtes sûr d’un choix, mais que nombre de personnes vous disent le contraire, qui vous dit qu’elles ont raison et que vous devriez les suivre ? Personne, absolument personne. Ce sont vos choix, et sachez qu’il n’y a jamais de mauvais choix. Nos choix, même ceux que l'on regrette, sont essentiels à nos vies, ils permettent d'apprendre à se connaître, à savoir ce que l'on veut, à rencontrer certaines personnes, à faire certains voyages, à vivre certaines expériences…



Aucun choix n'est irréversible (bon sauf celui d'avoir un enfant ou de tuer quelqu'un mais vous voyez où je veux en venir ;) )
Oui c’est difficile parfois quand on a fait un choix de rebondir sur autre chose, oui c’est chiant, mais vous avez la possibilité de le faire, vous avez à nouveau le choix. Nous avons toujours le choix, le plus dur c’est de se jeter à l’eau, d’affronter cette peur du changement

Soyez maître de votre vie, ne laissez jamais les autres écrire VOTRE histoire. Nous n’avons qu’une vie (en théorie) alors prenez vous en main, décidez pour vous, pas pour les autres

En trois mots : faites-vous confiance.


Tu as déjà ressenti des critiques qui ont influencé tes choix ou au contraire que tu n'as pas suivi ? parlons-en en commentaire !

 

Aucun commentaire

C'est avec plaisir que je lirai ton mot doux :)