Vacances hors des sentiers battus, notre expérience




Alors que le "voyage" n'a jamais été autant à la mode sur tous les réseaux sociaux, cet été on a eu envie de revenir à l'essentiel en expérimentant une toute autre manière de voyager que ce qu'on voit tous les jours sur instagram. C'est à dire qu'on a lâché nos portables, on a laissé l'ordi à la maison, on a pris un sac à dos, et on s'est barré de l'autre côté de l'Atlantique.
Ce soir je vais donc vous parler (non sans une certaine nostalgie) de l'expérience hors du commun qu'on a vécu aux Etats-Unis:
le voyage en backpack.


On en entend beaucoup parler en ce moment bien que ce "concept" existe depuis des dizaines et des dizaines d'années.
Il s'agit de partir en voyage sans suivre le circuit des vacances "classiques" qui sont souvent : hôtel, plage, piscine, visiter les coins touristiques oú tout le monde va, manger dans les restos oú tout le monde mange, et passer 2h par jour à remplir son feed instagram des photos retouchées que tout le monde poste et qui n'ont aucune autre histoire que le fameux : tu peux me prendre en photo ici steuplé! (je pense notamment à la mode des photos à Santorin qu'on a vu tourner tout l'été).

En gros, le backpacking, c'est partir vraiment à la découverte d'une culture, d'un pays, des gens qui y habitent, avec curiosité, sans fréquenter le circuit "classique" que la plupart des touristes empruntent en vacances.

En backpack, vous ne partez pas avec une grosse valise pleine de futilités, mais uniquement avec un sac à dos oú vous mettez l'essentiel pour pouvoir facilement vous déplacer. 
Pour moi, ce concept était synonyme de liberté. Avec mon copain on rêvait de ça et on a testé le fameux backpacking durant un voyage de plus de 2 mois aux Etats-Unis.


8 slips, 3 t-shirt, 2 shorts, 1 trousse de toilette et hop, on a sauté dans l'avion direction la Côte Ouest. Alors, pourquoi choisir cette façon de voyager ?

Pour vivre avec un grand V.
C'est vrai que grâce à ça on a vécu des journées incroyables qu'aucun autre touriste qui passe son temps à la plage de son hôtel ne peut vivre.
En dormant chez l'habitant et en prenant le temps de discuter avec les locaux qu'on croisait sur notre route, on a rencontrer des personnes formidables, on a aussi eu la chance de visiter pleins d'endroits magnifiques, authentiques, loin de la foule de touristes.

Quand est-ce que, durant des vacances basiques, vous vous dîtes "oh tiens si on allait voir les phoques sur la plage dont Léo nous a parlé ? Tu sais l'américain qu'on a croisé hier au bar. Et puis ensuite on ira dormir chez lui et on écoutera de la musique pendant des heures". Ça n'arrive pas. Parce que dans la vraie vie quand on est en vacances, on ne prend pas le temps d'aller à la rencontre des gens, on ne fait pas l'effort de parler aux locaux et encore moins de visiter leurs lieux favoris (qu'on ne connaît pas vu qu'on ne leur parle pas...).

Alors, à quoi ça sert de partir en vacances si c'est juste pour dire à tout le monde : j'y suis allée et il a fait beau.
Je ne vais pas vous mentir, moi aussi j'ai connu ce genre de vacances oú on restait entre nous, sans essayer de parler vraiment aux locaux. Et en comparant le backpacking aux vacances en valise/hôtel, je peux vous assurer que j'ai des souvenirs bien plus inoubliables de mes quelques semaines aux USA en sac à dos que de toutes les vacances basiques que j'ai pu connaître auparavant. 

Avec ma grosse valise, mon guide du routard, et mes 5 nuits d'hôtels 3 étoiles je découvrais de beaux endroits, certes, mais est-ce que c'est vraiment ça que je raconterai à mes petits-enfants ? 


Non, je ne raconterai pas à mes petits enfants que j'ai passé une semaine à Rome à visiter la ville et que c'était beau.
Je leur raconterai plutôt ce genre d'histoires que j'ai vécu en backpacking aux USA :

◾La fois oú Bob et April, se sont mis à chanter et à jouer de la musique ensemble, et que mon copain les a rejoins à l'harmonica. 
◾Le jour oú Rosabeth nous a fait manger un dîner de Thangsgiving à 9h du matin. 
◾Cette soirée oú on a été danser à un concert country en plein milieu d'Albuquerque.
◾Je leur raconterai cette séance de méditation improvisée avec Erin et Jakob, ce couple adorable qui nous ont pris dans leurs bras alors que nous ne les connaissions que depuis quelques heures.
◾Ou encore ce moment fou oú un prêtre nous a payé un burger car on avait aidé une femme perdue dans la ville.

Je leur raconterai tout ça car je m'en souviendrai, alors que ce voyage à Rome  d'une semaine oú j'ai visité tout ce que les touristes visitent sans prendre le temps de parler aux italiens, je ne m'en souviendrai plus. 
Parce que finalement c'est ça les voyages, avoir des anecdotes à raconter, des gens qu'on a rencontré et qui nous ont marqué à jamais. Si non, ce n'est ni plus ni moins qu'une série de photos identiques à celles de google image.

J'espère vous avoir donné l'envie de discuter avec les locaux quand vous serez en vacances la prochaine fois 😊.
Pensez-y, on oublie trop souvent qu'on partage la planète avec d'autres êtres humains capables de nous apporter tant de bonheur.






Aucun commentaire

C'est avec plaisir que je lirai ton mot doux :)