Avant le départ

Deux semaines. 
15 petits jours me séparent de mon rêve : prendre l'avion et quitter la France pour plusieurs mois à la découverte d'un autre continent. 

On a vidé l'appart et laissé tous nos souvenirs dedans. Ça fait bizarre, je crois que je ne réalise pas.
C'est con mais une sensation bizarre m'envahie.
J'ai du mal à trouver le sommeil, pourtant je suis épuisée. Je ne sais pas si je dois rire ou pleurer. Si je dois être surexcitée ou si je dois stresser à m'en ronger les ongles. Finalement je suis un mélange de tout et me perds dans ce flot d'émotions. 

On m'avait pas prévenu de ça, que la dernière ligne droite allait être difficile. Sans doute car chacun le vit différemment. 
C'est bête mais je me sens presque coupable. Coupable de réaliser ce projet même si j'ai travaillé dur pour y parvenir. Coupable de partir comme ça, même si c'est pour une durée déterminée. J'ai l'impression d'abandonner mes proches, mon pays et tous ces repères acquis depuis 25 ans. 

Voyager c'est une chose, partir avec un sac à dos pour plusieurs mois en est une drôle. Malgrè l'inquiètude je ressens une sensation perdue depuis longtemps : celle de la liberté. Comme si j'avais enlevé d'énormes poids à mes chevilles. C'est précisément cette sensation que je recherchais. A ce moment là je me dis que j'ai déjà touché au but de ce voyage et que ce qui va suivre va forcément être incroyable. Va commencer ce qui pour moi est la vraie vie : pas de routine, pas d'ordres, pas d'hypocrisie, de la découverte, du partage, de la spontanéité, de la solidarité, et finalement l'apaisement de vivre ses rêves et non rêver sa vie, ce que j'ai bien trop fait ces derniers temps. 

J'aimerais déjà que ça soit comme ça toute ma vie, mais je sais au fond de moi que ce rêve prendra fin dans 7 mois. Pourtant j'y crois un peu quand même, que la vie que je vais mener sera différente et que plus tard je n'attendrais pas toute l'année mes vacances d'été. On verra bien de quel côté je me range à mon retour. Après tout, on a toujours le choix de la vie qu'on mène, non ?

Et toi, t'es déjà partie quelque part pendant longtemps ? Comment tu t'es sentie juste avant le départ ? 

4 commentaires

  1. C'est normal de ressentir cette sensation bizarre quand le départ approche... On connaît toutes et tous ça :) Mais tu verras, tu oublieras vite ce moment une fois que tu seras sur la route et tu ne regretteras rien du tout :D


    RépondreSupprimer
  2. Aah merci je me sens moins seule :). Une fois dans le bain ça devrait aller beaucoup mieux comme tu dis ;) affaire à suivre haha

    RépondreSupprimer
  3. Mais oui ne t'inquiète pas :) C'est plus difficile avant que pendant le voyage ;)

    RépondreSupprimer
  4. Je n'ai pas trouvé ton e-mail :( Alors je t'écris ici parce que je voulais juste t'informer que je t'ai nommée au Sunshine Blogger Award :)

    À bientôt,

    Arzu

    RépondreSupprimer

C'est avec plaisir que je lirai ton mot doux :)