Désir d'ailleurs et rêve américain

S’il y a une chose que je peux vous affirmer aujourd’hui, c’est que ça vaut le coup d’
attendre pour que nos rêves prennent vie
Et je vais vous raconter pourquoi, avec mon histoire quelque peu abrégée...

Il y a 10 ans, alors que je n’étais encore qu’une toute jeune collégienne, j’ai assisté à une réunion pour partir étudier en Amérique : au Canada ou aux Etats-Unis.
Je ne sais pas pourquoi, je n’ai jamais eu peur de l’inconnu, de voyager à l’autre bout du monde, même seule. Pour moi, à ce moment-là, partir, c’était vivre. Ici bien sûr j’avais mes amis, mais je baignais dans une atmosphère familiale pas toujours agréable, et les séries américaines où le portrait d'une famille presque parfaite était tiré animaient mes soirées… Alors oui, ça peut faire un peu cliché, mais
c’était mon rêve à moi : prendre mon baluchon et partir explorer le monde

ou en tous cas, ce monde-là, l’Amérique.

Malheureusement, mes parents n’avaient pas les moyens financiers pour que je puisse réaliser ce rêve d’enfant. Alors, et bah j’ai joué au loto. Non je plaisante, j’ai attendu d'avoir l'âge de travailler pour pouvoir commencer à économiser.

Quelques années plus tard, arrivée à mes 18 ans, j’ai travaillé tous les étés. Vous savez ces métiers un peu pourris que personne ne veut faire ? serveuse, vendeuse, meuf qui distribue les livres scolaires que vos parents viennent chercher, j'en passe et des meilleurs.
Malgré de jolies 40 heures par semaine (et croyez-moi quand vous avez tout juste votre bac ça vous fait plutôt drôle de bosser autant haha), lorsqu’arrivait septembre, je devais financer mes études, et bim toutes mes économies s’envolaient. 

Alors même si j’étais fière de moi car je finançais mes études supérieures toute seule, ça n’effaçait pas ma peine quand j’entendais les récits de voyages des uns et des autres, qui avaient traversé la Californie à dos de chameau, alors que moi j’avais servi des entrecôtes - frites jusqu’à minuit et demi.
En 8 ans, je n’avais donc pas réussi à réaliser ce rêve, qu’inconsciemment j’avais finis par mettre dans un petit coin de ma tête. 

Et puis un jour, j’ai fait une rencontre.

Celle qui m’a poussé en avant et qui a été l’élément déclencheur dans l’aboutissement de mon rêve.
Ce rêve, nous allions le réaliser ensemble, car heureux hasard : c'était le sien aussi depuis qu'il était tout petit. Peut-être que finalement c'était notre destin de faire ce voyage l'un avec l'autre. C'est en tous cas comme ça que j'aime me l'imaginer.
Il m’en aura fallu du temps pour arriver jusque-là, 10 années pendant lesquelles je me disais :
à quand mon tour ?


Alors s'il y a une chose que je peux vous dire si en ce moment vous êtes déçu, de vous, de la vie, de vos rêves qui n’éclosent pas… 
Patience, et persévérance
Ce sont là les 2 mots clés que je peux vous donner. Les choses n'arrivent pas par hasard. Parfois on voudrait tout, tout de suite, mais la vie nous fait emprunter des sentiers différents, dont on ne comprend pas les significations à l'instant T, mais qu'on comprendra plus tard avec du recul.
Dans tous les cas, ce n’est qu’une question de temps et d’envie, 
parce que oui, j’en suis la preuve
les rêves prennent vie.

Départ prochainement : aventures à suivre sur le blog, rubrique USA :)


Et vous, vous avez un rêve d'enfant que vous avez/allez réaliser ?




Aucun commentaire

C'est avec plaisir que je lirai ton mot doux :)